Archives mensuelles de février, 2013

Note_Flocon_images

Vous vous souvenez du 12 square Grimmaud dans Harry Potter, la maison coincée entre deux maisons ? Mais si, celle que personne ne peut voir sans la formule magique et qui pousse les murs pour apparaître ? Voilà, le Flocon, c’est exactement pareil (sans le coup de la formule magique).

Le Flocon espresso passe peut-être un peu inaperçue, mais il est situé juste à côté d’une boutique qui ne passe pas du tout inaperçue. La – monstrueusement délicieuse – fabrique à cupcakes, la bien nommée Petits Gâteaux. En forme de long couloir chaleureux, ce cousin germain du café Névé est une adresse agréable et pleine de charme pour un après-midi de travail.

L’équipe est sympathique et on peut y boire un café pas trop coûteux, le Kittel et le Pig Iron, deux variétés de cafés produites au Canada (venues remplacer le Stumptown de Portland bien trop compliqué à importer). Café éventuellement servi avec un excellent cookie avec des pépites de chocolat à la taille scandaleuse. Sinon, croyez-en les gourmandes que nous sommes et laissez-vous tenter par l’espèce de cannelé au chocolat qu’ils appellent brownie. Une vraie réussite.

Le café est petit mais dispose de deux grandes tables pouvant accueillir une bonne dizaine de personnes aux heures de pointe. À moins que vous ne soyez plutôt du genre à vous glisser dans l’unique chaise haute de la vitrine au soleil. Point non négligeable, le café ferme ses portes à 19h, ce qui laisse aux retardataires sans horaires de pigistes que nous sommes, un peu plus de temps pour boucler leurs travaux qu’ailleurs. Sympa.

À noter qu’au Flocon, on aime Lionel Richie. On trouve sa superbe moustache partout sur le comptoir, ce qui n’est pas pour déplaire aux membres du bureau directionnel de « Café et Approuvé ».

Note_flocon_TableauAllez donc voir les beeeeeeelles photos de Féfile!

Publicités

SortieEcole

 

 

Note_Couteau_images

Situé à l’angle des rues Bienville et Saint Denis, Le Couteau se fait discret, avec une devanture noire sans enseigne. Seul signe distinctif : le grand couteau blanc tracé sur son flanc. Son nom, ou plutôt son logo, pourrait laisser penser que ce lieu sert de superbes pièces de boucher, des saucisses et autres aliments à couper. Il n’en est pourtant rien, on va Couteau pour boire du café. La légende dit que Chris, le propriétaire, égalisait les grins de café en utilisant un couteau. Il a donc fait de cet objet ordinaire la star de son café si peu ordinaire.

Ouvert au printemps 2012, ce lieu a déjà bien fait parler de lui. Avec sa déco sobre et élégante, ses après-midis baignés de soleil, ses muffins de chez Almond Butterfly (sans gluten ni produits laitiers), ses grandes tables et l’équipe toujours souriante et aux petits soins, le Couteau est rapidement devenu une référence du coin.

Les amateurs de café pourront se délecter de délicieux cafés bien frais, réalisés selon toutes les techniques imaginables pour des résultats toujours appréciables.

Le Couteau est un incontournable pour qui souhaite bosser dans un cadre agréable. On y trouve deux grandes tables équipées de prises électriques directement sous la table (une idée ultra pratique !), et quelques petites tables pour ceux qui viennent simplement se réchauffer. À noter que les tarifs sont assez élevés pour le quartier. Mais qu’on n’est jamais déçu par les produits, ni par le service chaque fois irréprochable.

Coups de coeurs:

Pour Cécile, l’accueil chaleureux.
Pour Solène, le carré au chocolat.

Note_Couteau_TableauVas voir les photos sur Féfile !

Logo_C&A_ok